Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

Accueil «   La mairie «   Projets communaux «   Projets communaux achevés «  

Amenagement global du village

L'aménagement du village devrait s'effectuer en 3 phases

Un vent de Sibérie stoppe le chantier du centre village -  BULLETIN DE SITUATION N°5 – Février 2012
Travaux centre village : -  Les travaux ont repris depuis le 9 janvier. La pose des bordures et création de trottoirs vont se poursuivre à partir du lavoir et jusqu'au haut du village ... (lire la suite) travaux aménagement du village
*Aménagement Global du Village - septembre 2011 -  Point sur l'avancement des travaux à fin septembre.
Aménagement Global du Village - juillet 2011 -  Aménagement Global du Village (AGV) : La pluie s’est invitée sur le chantier BULLETIN DE SITUATION N°2 - Juillet 2011 -
Aménagement Global du Village - Juin 2011 -  Le DCE a été déposé. L'appel d'offres a été réalisé par Vienn'Agglomération. Compte-rendu de la réunion publique disponible
Réunion publique "aménagement du village" le 27 juin -  A la salle polyvalente travaux aménagement du village

Fichiers

DOC200711reunion publique 27 06 2011.pdf

partagé par Loubechine Christian le 21 juil. 2011 à 19:49 GMT · 374 téléchargements · 241 255 octets · dans Amenagement global du village

détails

Chonas l Amballan Amenagement du centre ville AVP vue en plan ind9.pdf

partagé par Loubechine Christian le 25 juin 2010 à 14:54 GMT · 642 téléchargements · 2,86 Moctets · dans Amenagement global du village

détails

Axes traités par le projet

L’étude de ce projet commencée fin 2008 vise à requalifier le centre bourg avec comme objectifs :

-         gérer les eaux pluviales du centre village et bassin versant amont,

-         matérialiser et sécuriser les liaisons piétonnes,

-         gérer les vitesses observées,

-         trouver du stationnement rotatif et ponctuel pour l’école, la mairie et les commerces,

-         traiter les sols dans le respect du patrimoine bâti actuel et des façades en pierre,

-         concevoir et traiter l’éclairage public de sécurité et créer un éclairage d’ambiance des espaces de convivialité,

-         traiter les espaces verts (arbres, arbustes, glacis, pelouse, …).

 Le renouvellement du réseau d’eau potable s’est avéré opportun vu l’ouverture de la chaussée et le risque de casse provoqué par des passages de canalisation de gros diamètre dans un espace réduit.

 

Attributions des marchés

Après avoir obtenu les dernières autorisations des services de l’Etat pour le traitement des eaux pluviales dans le projet d’AGV, les entreprises ont été choisies :

 

Pour le lot 1 : Assainissement, réseaux, eaux pluviales et aménagements sur bassin versant : Entreprises SONOTRA et GUILLAUD

 

Pour le lot 2 : Terrassement, voirie et création de murets :

Entreprise DUMAS

 

La durée totale des travaux est prévue pour 8 mois : 4 mois pour chaque lot.

Les aménagements seront réalisés en 3 phases, c'est-à-dire que l’ouverture de la chaussée sur le chemin de l’église se fera par tronçons. (cf plan)

Infos pratiques :

 

-    Le démarrage du chantier a eu lieu le lundi 4 juillet 2011 derrière l’espace des bambous.

Il a débuté par du terrassement et sera suivi par la création du bassin de dissipation.

 

-    A partir du lundi 18 juillet, les premiers travaux de canalisation débuteront au croisement

      du chemin des Fontanettes et du chemin de l’église.

      Des déviations seront mises en place.

 

-    La boulangerie restera ouverte tous les matins sauf les lundis pendant l’été, les autres commerces feront une pause en août, mais tous resteront accessibles pendant les travaux grâce aux déviations. Le marché sera également accessible.

 

-   Les bacs de tri sélectif risquent d’être déplacés près de l’abri bus, chemin du saut de l’âne.

 

-   Si vous en avez besoin, vous pourrez venir chercher des bambous sur le site, en début de semaine et hors horaires de chantier, car ils vont être déracinés.

 

 Les entreprises avanceront au maximum dans la première phase du chantier jusqu’à leur période de vacances.

 

- Arrêt de chantier du 7 au 21 août 2011.

 

-   Reprise du chantier le 22 août 2011 par la poursuite de la phase 1.

 

Aujourd’hui, nous ne sommes pas en mesure de vous donner des dates plus précises en ce qui concerne le phasage des travaux.

 

Nous vous tiendrons informés au plus près possible de l’avancée du chantier par des distributions de bulletins de situation d’états prévisionnels des travaux et avancées de tranches. Le site Internet de la commune sera mis à jour régulièrement, vous pourrez y trouver des reportages photo, la presse vous donnera également des informations.

 

Il ne faudra pas hésiter à nous contacter pour vos questions et faire remonter vos informations pour le réglage de points particuliers liés à la période de travaux, le cas échéant.

La commission municipale de l’AGV sera à votre disposition.

 

Des réunions de chantier se tiendront chaque mercredi matin et à cette occasion, vos questions seront examinées.

 

Le coup d’envoi du projet a été donné le mercredi 22 juin 2011 par la première réunion de chantier entre maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et entreprises.

S’en est suivi une Réunion Publique d’Information à la salle polyvalente, le lundi 27 juin.

Nous remercions la soixantaine de personnes qui ont pu y participer.

Maîtres d’ouvrage (Commune, CAPV et Syndicat des Eaux Chonas, St Prim, St Clair du Rhône), Maîtres d’œuvre (SOTREC) et chargé de mission (Chambre d’Agriculture) ont exposé le projet et répondu aux questions posées par le public.

 

Pour faire écho aux échanges principaux, voici une synthèse des plus grands points évoqués :

 

Qu’est-ce qu’un bassin de dissipation ?

 

Il s’agit d’un bassin dans lequel arrive rapidement une grosse quantité d’eau et qui la laisse s’écouler avec un débit de fuite contrôlé.

Celui de CHONAS L’AMBALLAN aura une capacité de 880 m3 jusqu’au premier débit de fuite et

3000 m3 jusqu’à la surverse.

Il est conçu pour gérer des crues de type trentennal et on pourra arriver à la gestion de crues centennales si les aménagements en génie végétal prévus en amont du village sur la Combe St Laurent associés aux pratiques agricoles étudiées donnent les résultats escomptés.

 

Pourquoi ne pas réaliser les trois bassins de rétention en amont du village comme prévu dans une étude de 2005 et qui répondait au traitement des ruissellements d’eaux pluviales ?

 

L’étude était pertinente, mais la réalisation :

-         très coûteuse (coût prévisionnel de 143 000 € HT à financer par la Commune et autant par la CAPV)

-         consommatrice de terres agricoles

-         en contradiction avec l’avis de la Chambre d’Agriculture

-         de type curatif par rapport au problème

 

Devant ces éléments, l’équipe municipale a souhaité une étude de solutions alternatives prenant plus en compte l’environnement et plus économe en tout point.

Elle a confié cette mission à la Chambre d’Agriculture.

Cette étude a été menée en concertation avec les agriculteurs exploitant les parcelles de la Combe St Laurent, les propriétaires et la municipalité.

 

Les résultats montrent qu’en implantant différents types d’aménagements de génie végétal (haies, fossés, fascines, bandes enherbées) aux endroits stratégiques et en mettant en place des pratiques agricoles adaptées, on obtient des réponses significatives face aux problématiques des ruissellements sur bassin versant :

-         limitation de l’érosion au 2/3

-         Interception de l’eau de 25 à 50 % selon le type d’événement pluvieux (c'est-à-dire, plus d’infiltration directe)

En outre

-         économie de consommation de terre agricole

-         économie de coût d’investissement (coût prévisionnel de 25 000 € HT à financer par la Commune et remboursé par la CAPV qui a pris depuis 2011, la compétence « ruissellements sur bassin versant »)

 

Aux vues des résultats et après accords des différents services de l’Etat compétents, il a été décidé :

De mettre en place ce dispositif et d’étudier son comportement sur une période de cinq années renouvelables.

Des conventions sont en cours d’élaboration et seront signées pour le respect des engagements de chaque partie entre agriculteurs, propriétaires, commune et CAPV.

 

Si, au terme de la période d’évaluation du modèle, il s’avérait insuffisant, il pourrait être adapté ou complété par un ou plusieurs bassins de rétention.

 

 

 

 

 

[subtitle]Esquisse du projet[/subtitle]

plan détaillé :
Chonas-l-Amballan-Amenagement-du-centre-ville-AVP-vue-en-plan-ind9.pdf [folder=En cas de grosse averse les dégats peuvent être importants]
[/folder]